© 2019 par Ma & Ky & Mi

Hoi An

January 13, 2018

Réveil à 7h comme un jour de boulot 😨 pour descendre encore un peu plus au Centre ! Nous ferons plusieurs étapes sur la route et notamment le col des nuages, au milieu des montagnes (et sans nuages), à 496 m de haut ce qui en fait le point le plus haut du Vietnam et une sorte de frontière entre le nord et le Sud. 

 


Autre arrêt aux Marble Mountains.
Les Montagnes de Marbre regroupent en fait 5 collines faites de Marbre et de calcaire  représentant 5 éléments:
– Thuy Son (Eau), la seule que l’on peut visiter.
- Moc Son (Bois)
- Hoa Son (Feu)
- Kim Son (Métal)
- Tho Son (Terre)
La montagne est remplie de grottes et autres pagodes, certaines datant du 17ème siècle.

 

 

 

 

La vue du sommet est aussi plutôt agréable !

 

 

 


Arrivés la bas mon petit s'est endormi. Certains passagers du bus dorment également. La co-conductrice me dit qu'elle le surveille. On part 1h, quand on revient monsieur s'est fait inviter au restaurant avec le chauffeur du bus et sa co-pilote ! Elle me dira d'ailleurs tout le reste du voyage qu'il est so cute et qu'elle aimerait bien l'emmener chez elle...

Milieu d'après-midi nous arrivons à Hoi An, une des villes les plus belles du Vietnam. On m'en avait longuement parlé, comme elle était belle et douce !
Mais il faut le voir pour y croire...classée à l'Unesco, c'est une succession de petites maisons jaunes, alignées le long de la rivière. 844 bâtiments sont classés pour leur intérêt historique ! Cet ancien port du centre du pays est un condensé d'architecture chinoise, japonaise, française...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Bon, la ville est ultra touristique, blindée de touristes chinois et coréens (qui en plus passent leur temps à éclater de rire bruyamment en montrant du doigt les cheveux de ma fille - ceux qui la connaissent peuvent imaginer à quel point elle est vexée !) mais elle n'en reste pas moins merveilleuse et magnifique ! 

 

 

 

 

 

 

Des la tombée de la nuit elle s'illumine de milliers de lanternes, d'où elle tire son autre nom de "ville des lanternes".  

 

 

 

 

 

 

 


Le matin est le meilleur moment pour l'apprécier car elle est encore très calme. On passera de longs petits déjeuners affalés dans des fauteuils à regarder les vietnamiens préparer la soupe Pho, effectuer des livraisons à vélo (la vieille ville est piétonne - que c'est agréable après les grandes villes). 

 

 

C'est une ville réputée pour ses tailleurs, beaucoup de gens viennent se faire faire un manteau, une robe, un costume, des chaussures sur mesure. 

 

 


Nous l'avons parcourue à pied mais également à vélo ! Une première fois où nous sommes allés jusqu'à un village de potiers, et ou au hasard d'une arrière cour dans le fond d'une ruelle une dame a proposé aux enfants d'essayer. Ce qu'ils ont évidemment acceptés, ravis !

 

 


On a été au marché aussi, et puis au hasard d'une rue on est tombés sur une agence qui propose des tours à vélo francophone. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Apparemment citée dans tous les guides pour leur sérieux, mais comme je voyage sans guide...
On y a retrouvé un couple de français très sympas croisés à Hanoi avec qui on a fait la balade.

C'est donc parti pour une longue après-midi à vélo dans la campagne  où Lola notre guide francophone nous donne une multitude d'informations sur la vie vietnamienne, le culte des ancêtres, la fabrication de bateaux, la fabrication d'alcool de riz ou le tissage des nattes. Passionnant !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Il est déjà temps pour nous de repartir car un avion nous attend ! On quitte Hoi An et sa douceur de vivre, son calme du matin, sa féerie du soir, son lot de vendeurs de tout et n'importe quoi...Mais nous n'avons pas oublié, avant, de déposer un lampion sur la rivière tout en faisant un vœu pour cette nouvelle année qui débute !

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Ko kood - réflexions

March 16, 2018

1/7
Please reload

Posts Récents

March 14, 2019

March 6, 2019