© 2019 par Ma & Ky & Mi

Ayutthaya - Bangkok

March 14, 2018

Notre départ de Sukhothai, gros coup de coeur de Thaïlande, s'est également accompagné du départ de ma mère.
C'est donc seuls que nous continuons notre route.
Prochaine étape : Ayutthaya. Encore une longue journée de bus, une arrivée sur le bord d'une autoroute et des négociations sans fin avec d'autres français pour qu'un taxi à tarif raisonnable nous ramène en ville.
On s'arrête dans le premier hôtel sur notre route. Le gérant n'a que des dortoirs, mais un de ses dortoirs est vide ; il nous le privatisera pour la nuit. On a donc le choix entre 10 lits !
Nous visiterons Ayutthaya sous une chaleur écrasante (oui c'est presque indécent de dire cela vu l'hiver qu'a vécu la France cette année, mais la chaleur est difficilement supportable..), à vélo.
Ayutthaya était l'ancienne capitale Siam. À son apogée elle avait 1 millions d'habitants ! Contre 50 000 aujourd'hui.
Bon, disons-le clairement, après Sukhothai ce fut une vraie déception. La ville est difficile à appréhender, les temples disséminés un peu partout et mal indiqués et surtout moins bien préservés qu'à Sukhothai.
Nous avons quand même vu quelques jolies choses ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis en fin d'après-midi nous avons pris le train pour Bangkok. Pour moi qui suis amoureuse des voyages en train ce fut un émerveillement ! Un de ces vieux trains, sans fenêtre, avec des volets en bois pour se protéger de la chaleur, et un rythme d'à peu près 50 km/h. On participe à la vie locale, j'adore observer les gens, et là ce fut 2h30 d'enchantement. Les portes n'étaient pas fermées et certains regardaient Le paysage depuis Le marchepied, perdus dans leurs pensées. D'autres avaient passé la tête par la fenêtre et regardaient les rizières défiler, cheveux aux vents. 

 

 

 

 

 

L'arrivée à Bangkok fut chaotique. Le premier taxi dans lequel nous sommes monté nous a déposé 500 m plus loin, sans que nous sachions pourquoi. Un autre a pris le relai et nous a jeté, sans un mot, dans une rue, celle des bars et de la fête.
J'avais repéré un hôtel mais 4% de batterie n'ont pas suffit pour nous y emmener.
Dans cette ville bruyante, étouffante, nous avons atterri au Burger King, entre des touristes oranges et vulgaires qui rentraient des iles du sud.
On a fini par se trouver un hôtel au calme, pas trop cher, avec une salle de bain et un mini-frigo, sûrement le plus classe de notre séjour !
Nous n'étions que de passage à Bangkok car nous attendions un invité de marque ! Néanmoins nous avons visité quelques sites, Le musée national des barges royales qui servaient à transporter le roi 

 

 

 

 

 

Le petit chemin piéton pour y aller nous réconcilia (un peu) avec la ville : un dédale de petites rues, fleuries, dans lequelles les habitants venaient à notre rencontre avec de grands sourires ! 

 

 

 

Nous avons aussi visité le Palais Royal, ancienne demeure princière, sous une foule de milliers de personnes.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre hôtel nous a donné des coupons gratuits pour profiter de la piscine d'un hôtel voisin dans laquelle nous avons détendu nos jambes engourdies après les longues journées de marche ! 

Enfin nous avons retrouvé le tonton des enfants qui nous a fait le grand plaisir de nous rejoindre quelques jours.
Il y a toujours de l'appréhension à partager son voyage et ses habitudes, mais tout a été si simple au final, sans prise de tête ni contrariété. Habib est de ceux qui désamorcent une situation tendue en un grand éclat de rire, qui sait apaiser les enfants boudeurs et qui arrive à les occuper de longues heures en bus !

Nous avons fini notre découverte de Bangkok ensemble, tout d'abord à la maison de Jim Tomphson, cet espion anglais tombé fou amoureux de la thailande au point de reconstruire ses maisons traditionnelles en plein bangkok au milieu d'un luxuriant jardin, un vrai havre de paix !

 

 

 

 

Nous avons également visité les temples à la recherche du grand bouddha couché, 15m de haut et 45m de long. Une beauté des pieds à la tête !

 

 

 

 

 

Nous lui avons fait découvrir les marchés de nuit, les stands de cuisine de rue, les temples à chaque rue et les levers matinaux à 4h du matin pour continuer notre route ! 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Ko kood - réflexions

March 16, 2018

1/7
Please reload

Posts Récents

March 14, 2019

March 6, 2019